Cette partie de travail sur le référencement d’un site était assez longue pour qu’on lui dédie entièrement un article.

Balises Title, description et sous-titres

1/ Les mots clé se trouvant dans la balise Title ont un poids majeur dans le référencement d’une page web, d’autant plus s’ils se trouvent au début de ce titre.

2/ Votre description, celle qu’on pourra entre autres lire en dessous d’une url sur les résultats des moteurs de recherche, n’est pas forcément prise en compte dans le référencement de Google. Tous les référenceurs ne s’accordent pas sur ce sujet. Dans tous les cas cette description a son importance pour les internautes.

Il ne faut d’ailleurs pas confondre la description lisible sur les moteurs de recherche avec celle que vous mettez en avant sur votre site. Pour être sûr que les moteurs de recherche affichent la description que vous souhaitez, celle-ci doit être ajoutée dans les balises méta, dans le cas contraire Google choisit une partie de votre contenu qui lui semble pertinente. Le plugin Yoast SEO peut vous faciliter la tâche sur WordPress.

3/ Prenons en compte que les mots clé dans les balises h2 et h3, font office de sous-titres pour vos articles, et ont un poids plus important que le reste du contenu.

Optimisation sur les mots clé

4/ L’optimisation faite sur un mot clé doit être faite avec parcimonie, de manière intéressante et intelligente. Google comprendra mieux quels mots il doit précisément retenir et mettre en avant. Répéter trop souvent une seule et même expression, sans variations, revient à faire de la suroptimisation et devient pénalisant.

5/ Les robots Google aiment beaucoup lire, ils privilégient des contenus longs et détaillés autant que possible. On parlait d’articles convenables à partir de 500 mots il y a quelques années, mais nous pensons que ce critère tend à s’élever vers les 700 ou 800 mots en 2018.

6/ Ce qu’on appelle LSI, ou Indexation Sémantique Latente est la tendance à écrire un nombre plus ou moins important de synonymes de mot-clé dans votre contenu. N’hésitez pas à abuser de synonymes tant que vous proposez toujours des expressions variées au possible, et adaptées à la longueur de votre contenu. Cela vous permettra de ne pas répéter trop souvent un même mot clé. Ces mots LSI sont également pris en compte s’ils se trouvent dans votre titre et description.

7/ Les mots clé lus parmi les 100 premiers mots d’une page ont plus d’importance que le reste du contenu.

Liens entrants et sortants

8/ On est certains que les liens entrants, ou ce qu’on appelle aussi fréquemment les backlinks sont un des critères les plus importants dans le référencement d’un site. A savoir, la qualité et la quantité de ceux-ci sont très bien représentés grâce au Trust Flow et Citation Flow de Majestic.com.

Certains articles parlent encore de Pagerank, cette note était donnée par Google il y a maintenant bientôt 10 ans. Ce critère n’est plus pris en compte, mais a été remplacé par ceux de Majestic. On parle aussi de Page Authority lui même influencé par le Domain Authority, évaluations qu’on peut trouver avez l’outil Moz.com

A ce sujet on a pu remarquer que Moz était beaucoup plus exigent dans l’évaluation des pages. Nous pensons que Moz prend en compte une grand part des critères appliqués par Google pour son classement de sites, notamment l’ancienneté d’un site ou d’une page, ainsi que son contenu. Majestic prend avant tout en compte la qualité des backlinks qu’un site reçoit. Ce dernier révèle toute son utilité pour évaluer des noms de domaine expirés, qui ne peuvent plus être évalués par Moz.

9/ Ces backlinks seront pertinents surtout s’ils abordent une thématique proche de celle que vous abordez dans votre article. Ou dans une moindre mesure, s’ils présentent un ou plusieurs points communs.

10/ Mais qu’en est-il des liens sortants ? John Mueller qui est représentant de Google, affirmait que les liens sortants n’ont aucun impact sur le référencement. Une étude réalisée par l’agence de référencement Reboot Online a pourtant prouvé le contraire : pour un même mot clé avec des sites totalement similaires, tous les sites plaçant des liens sortants sont mieux placés que les autres ne faisant aucun lien.

Nous avons personnellement opté pour la stratégie Réseau de sites. Nous faisons en sorte de maximiser le potentiel de plusieurs thématiques qui nous passionnent, en les reliant de manière intéressante grâce à de multiples sites créant des passerelles tout en proposant du contenu unique.

11/ De la même manière que pour les liens entrants, et si bien sûr ils ont un réel impact sur les résultats des moteurs de recherche, alors il faut bien sûr prendre la qualité, la quantité des liens sortants, et la similarité concernant les sujets abordés.

12/ Par contre trop de liens sortants sont pénalisants !

13/ Et si vous choisissez comme nous de développer un réseau de sites, sachez que Google a rendu la tâche plus difficile. Avoir trop de liens réciproques est devenu fortement pénalisant depuis la mise à jour Google Pengouin.

Paramètres d’optimisation

14/ La vitesse de chargement de la page est un critère important dans son référencement sur Google. On notera que Google donne plus d’importance à ce critère en se basant sur le navigateur qu’il a lui même créé : Google Chrome.

Vous avez pour cela le plugin WP Rocket, sans conteste le plus performant pour optimiser un site WordPress.

15/ Une balise REL=CANONICAL vous sera utile pour éviter que Google ne pénalise certaines pages pour contenu dupliqué.

16/ Les URLS SEO Friendly sont un critère indispensable à intégrer dans votre stratégie de référencement, elles reprennent en général le titre de votre article.

17/ Ajoutons que les urls longues ne sont pas gênantes pour vous référencer dans les moteurs de recherche. Par contre elles seront tronquées si vous voulez les partager sur Twitter, ou encore sur un blog, un forum, et ça c’est un problème. Le fait qu’il soit plus compliqué de transmettre oralement une url longue.

18/ Inclure une catégorie, voire même des sous-catégories dans l’url peut avoir un impact positif, mais à ce sujet ce n’est pas forcément le cas pour tous. Evidemment il faudrait les éviter si vos urls sont déjà assez longues sans inclure de catégorie.

Les catégories sont surtout négatives à partir du moment où vos URLs sont tronquées si vous les publiez sur un forum ou dans les commentaires d’un blog. C’est encore plus contraignant avec Twitter, qui limite les Tweets à 160 caractères. Non seulement les URLs sont tronquées, mais en plus elles vous laissent peu de place pour y ajouter un texte d’accroche.

19/ N’oubliez pas de créer un sitemap pour votre site, et de l’ajouter sur Google Webmaster Tools. Vos pages seront indexées plus vite dans les résultats de Google, de plus vous pourrez être informé de diverses erreurs constatées par les robots de Google.

20/ Google a récemment affirmé qu’il offrait un petit bonus de référencement aux sites utilisant le protocole HTTPS. Celui-ci est d’autant plus utile dans le sens où il affiche la mention Sécurisé avec un logo vert sous Google Chrome, et dans le cas contraire, c’est un logo rouge qui s’affiche accompagné de la mention Non sécurisé. Cette option s’avère donc indispensable pour un site e-commerce, de quelconques services payants ou tout autre projet d’importance.

21/ Les pages en lien direct avec votre page d’accueil sont en général mieux et plus facilement référencées que les autres.

22/ Les tags WordPress peuvent apporter leur utilité, attention cependant à bien configurer votre site, WordPress pourrait créer du contenu dupliqué sans que vous le vouliez.

Optimisation du contenu

23/ Comment bien optimiser ses images ? Il est conseillé de ne pas négliger les titres et le nom qu’on leur choisit. La description a possiblement aussi son importance.

24/ Les images sont un gage de qualité pour les Google bots, au même titre que les vidéos.

25/ Le maillage interne est un des critères majeurs en optimisation SEO, et plus une page comporte de liens internes, plus elle sera visible sur les moteurs de recherche.

26/ Un contenu mis à jour gagne en pertinence aux yeux de notre moteur de recherche préféré, et encore plus s’il est régulièrement mis à jour.

27/ Il existe encore tellement de facteurs pris en compte dans le référencement ! Concernant d’autres erreurs pénalisantes qui n’ont pas déjà été citées précédemment, il ne faudrait pas que Google remarque trop de contenu dupliqué sur votre site ! Cela est fortement pénalisé.

28/ Une expression correspondant exactement à la recherche d’un internaute apparaîtra plus facilement en tête des résultats sur Google, et cette règle s’applique sur tous les moteurs de recherche.

29/ Les articles rédigés sans fautes d’orthographe, conjugaison ou grammaire bénéficient d’un gage de sérieux.

30/ Les articles proposant un contenu rarement abordé sont également mieux référencés.

31/ La qualité des liens internes est évidemment importante, tout comme celle des backlinks.

32/ Evitez la présence de liens morts dans vos articles, ceux-ci ont un impact négatif sur le référencement.

33/ De nombreuses erreurs de code HTML peuvent indiquer à Google que votre site est de mauvaise qualité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
CommentLuv badge